Quel cursus universitaire pour obtenir le diplôme de DEUG ?

De nos jours, face à l’augmentation accrue du taux de chômage, pour mettre toutes les chances de son côté pour décrocher un travail, il faut booster ses connaissances et son expérience. Le deug par exemple vous permet de réaliser différents projets. En effet, après le cursus, vous avez deux options : travailler de suite ou poursuivre les études.

Qu’est-ce qu’un DEUG ?

Le diplôme d’études universitaires générales ou deug est un diplôme national de l’enseignement supérieur. Il est obtenu après deux années d’études après le bac. Il équivaut à un bac+2 et un titre RNCP niveau III. Il vient remplacer les anciens titres comme le DUES, le DEEG, le DUEL ou bien le DEJG. Après l’obtention du DEUG, l’étudiant peut poursuivre vers la licence. Ce diplôme peut être délivré par toutes les universités proposant des formations en présentiel ou en ligne même sans agrément ni habilitation du Ministère de l’Enseignement supérieur.

Pour préparer un diplome deug, vous pouvez choisir entre différentes filières selon la carrière envisagée : langues vivantes, lettres modernes, sciences, mathématiques, droits, développement web, secrétariat de gestion, commerce, comptabilité, art plastique, archéologie, économie, gestion, finances publiques, fiscalité, sociologie… En bref, le choix va dépendre de votre projet professionnel. Après l’obtention du diplôme, il est possible de changer de voie pour se spécialiser dans un domaine ou booster ses connaissances. En tout cas, pour valider la formation, il faut valider un cursus de 6 semestres.

Comment bien choisir son école de formation DEUG ?

Il existe actuellement plusieurs écoles de formations qui dispensent d’un diplome deug. Elles proposent des filières très variées pouvant convenir à tous les projets professionnels. Pour bien choisir votre futur établissement, il faudrait vous assurer qu’il propose une formation adaptée à vos attentes.

Si vous avez un budget modéré, sachez que certains centres offrent des bourses d’études vous permettant d’alléger les charges. Néanmoins, ces aides ne sont pas offertes à tout le monde. Il faudrait respecter certaines conditions pour en bénéficier. Soyez également attentif à sa réputation, sa crédibilité et son expérience. Ces paramètres sont des critères déterminants. En ligne, vous pouvez accéder à de nombreux témoignages des anciens.

En outre, il faut vérifier le taux de réussite et le taux d’insertion professionnelle. Quelques écoles affichent des résultats très attractifs, contrairement à d’autres. De même, renseignez-vous sur le programme pédagogique, les supports pédagogiques et la qualification des formateurs. Avant de vous lancer, jetez un œil aux CV du corps enseignant pour connaitre leur parcours académique et professionnel.

La formation à distance : est-ce une bonne idée ?

Votre emploi du temps est chargé ? Il est conseillé de suivre une formation à distance. Les possibilités sont d’ailleurs nombreuses. Cette solution vous permettra d’apprendre à votre rythme sans chambouler votre planning. Vous pouvez organiser votre temps en fonction de vos contraintes personnelles.

Par ailleurs, les cours sont accessibles à tout moment via une plateforme sécurisée. De ce fait, vous avez la possibilité de revoir plusieurs fois une vidéo ou une leçon pour faciliter la mémorisation et l’assimilation. La formation à distance permet aussi de préparer un diplôme sans se déplacer. Ce qui réduit les contraintes géographiques et permet de gagner du temps et de l’argent.

En ligne, vous aurez aussi accès à différents supports permettant de simplifier l’apprentissage : classe virtuelle, leçons en ligne, vidéos, forums de discussion… Vous pouvez d’ailleurs apprendre via un ordinateur, un Smartphone ou une tablette à condition d’avoir une connexion internet. De même, c’est un bon moyen pour booster votre CV. Avec un nouveau diplôme, vous pouvez optimiser votre employabilité, obtenir une promotion ou changer de carrière. Enfin, les frais de scolarité sont plus abordables, car les écoles virtuelles paient moins de charges fixes.