Comment financer ses études ?

Les bourses d’études vous offrent l’exonération des droits d’inscription dans votre établissement d’enseignement supérieur et l’exonération de la cotisation à la sécurité sociale étudiante. Cependant, vous êtes obligé à une assiduité parfaite, à une présentation à tous les examens, et à consacrer la majeur partie de votre temps au travail.

Bourse d’étude sur critères sociaux et bourse d’étude de Mérite

Plusieurs solutions sont disponibles. La plus distribuée, est la bourse d’étude sur critères sociaux, destinée aux étudiants de moins de 26 ans, aux ressources familiales limitées et poursuivant des études en formation initiale dans un établissement relevant du Ministère de la Jeunesse de l’Education Nationale et de la Recherche. Conditions d’obtention : avoir moins de 26 ans, justifier de ressources financières limitées, avoir le baccalauréat. Attention la plupart des demandes doivent être constituées du 15 janvier au 30 avril en remplissant votre « Dossier Social Etudiant » au près de votre CROUS. Votre demande de bourse d’étude concernera alors l’année d’étude suivante. La bourse d’étude de Mérite ou aide au mérite, est une aide financière pour les meilleurs élèves déjà éligibles aux bourses (qui en ont besoin), titulaire d’un baccalauréat avec mention Très Bien ou vous faites partie des meilleurs élèves en sortant de Licence (L3), et vous souhaitez poursuivre vos études dans un institut de formation supérieur.

L’allocation d’études

Aussi appelée « L’aide aux jeunes en situation d’autonomie avérée ». L’attribution des allocations d’études concerne les étudiants ne pouvant bénéficier dans l’année d’une bourse d’enseignement supérieur. Elle concerne les étudiants se trouvant en situation de :  rupture familiale avec leurs parents, situation qui sera attestée par une enquête sociale ; difficultés particulières non prévues ; indépendance familiale avérée ; reprise d’études au delà de l’âge limite prévu pour l’attribution d’une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux ; ou résider seul sur le territoire français alors que leur famille réside à l’étranger (Cette situation ne concerne que les étudiants français).

 Les aides à la mobilité internationale

 Cette aide est destinée à soutenir la mobilité internationale des étudiants qui souhaitent suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou effectuer un stage international. Cette formation ou ce stage doit s’inscrire dans le cadre de leur cursus d’études. C’est l’établissement d’enseignement,qui procède au paiement de l’aide à la mobilité internationale. Elle se présente sous la forme d’une aide complémentaire à la bourse sur critères sociaux, pour les étudiants qui en sont bénéficiaires.