Comment devenir maître d’hôtel ?

On ne devient pas maître d’hôtel du jour au lendemain. Pour pouvoir exercer dans le milieu, il est indispensable de suivre une formation adaptée, mais aussi de posséder certaines qualités humaines qui sont indispensables. Avant de se lancer, il est important de comprendre en quoi consiste ce métier, mais aussi ce qu’il implique. Le maître d’hôtel se doit d’être le reflet parfait du restaurant haut de gamme dans lequel il travaille. Il doit avoir le sens de l’observation, mais aussi posséder une capacité d’adaptation à toute épreuve. Si vous souhaitez devenir maître d’hôtel, vous trouverez, dans cet article, toutes les indications relatives à la formation nécessaire pour travailler dans l’hôtellerie.

Avant de suivre une formation de maître d’hôtel adaptée

Il n’existe pas qu’une seule formation maître d’hôtel ; il est, en effet, tout à fait possible d’accéder à cette profession de plusieurs manières différentes. Néanmoins, avant de trouver une formation de maître d’hôtel adaptée, il est important de comprendre en quoi consiste ce métier.

Le maître d’hôtel travaille dans les restaurants haut-de-gamme. C’est lui qui doit accueillir les clients, mais aussi veiller à ce que tous leurs besoins soient satisfaits. Plusieurs qualités sont indispensables pour pouvoir suivre une formation de maître d’hôtel. Pour commencer, le candidat doit avoir une excellente présentation, mais doit aussi profiter d’une bonne condition physique. Et pour cause, le maître d’hôtel passe la majeure partie de ses heures de travail dans la station debout.

Pour pouvoir suivre une formation de maître d’hôtel, il est également important de parler une ou plusieurs langues étrangères, afin de pouvoir échanger facilement avec des clients de différentes nationalités. Parmi les autres qualités importantes pour exercer ce métier, on trouve la diplomatie, l’organisation, l’aimabilité, mais aussi la disponibilité. Avoir une bonne mémoire permet également de se rappeler de certains clients ainsi que de leurs préférences.

La maître d’hôtel peut parfois être amené à intervenir au cours d’événements particuliers, comme les mariages, par exemple. On en parle dans cet article.

Tout savoir sur la formation de maître d’hôtel

Il existe plusieurs parcours qui permettent d’accéder à la profession. Il n’est cependant pas indispensable de se lancer dans des études très longues pour suivre une formation de maître d’hôtel. Pour commencer, plusieurs bacs peuvent être envisagés. Le bac pro cuisine ainsi que le bac pro commercialisation et services en restauration peuvent constituer un bon début.

Si le futur maître d’hôtel souhaite travailler dans des restaurants étoilés, il devra néanmoins poursuivre son parcours en envisageant un BTS hôtellerie restauration. Deux options sont alors disponibles :  “art culinaire, art de la table et du service”, mais aussi “mercatique et gestion hôtelière”. La première option est celle qui est la plus adaptée.

Certaines écoles privées proposent une formation de maître d’hôtel complète et pertinente. Ces écoles ont l’avantage de proposer des cours au plus proche de la réalité du métier de maître d’hôtel, mais aussi de donner toutes les clés aux élèves afin de pouvoir évoluer dans cette carrière, jusqu’au métier de directeur d’établissement. Ce type de formation se déroule, en règle générale, sur une période de trois ans.

Pour trouver plus d’informations sur les différents parcours qui permettent de devenir maître d’hôtel, vous pouvez vous rendre par ici.

Le métier au quotidien

Au quotidien, le métier de maître d’hôtel se traduit principalement par un travail d’équipe. Afin que le service soit irréprochable, le maître d’hôtel a pour fonction de manager les commis ainsi que les chefs de rang. Il agit, en quelques sortes, comme le chef d’orchestre du restaurant en jonglant avec les différents changements d’équipes, mais aussi les heures supplémentaires ainsi que les congés.

Au moment du service, le maître d’hôtel doit avoir des yeux partout. Son sens de l’observation doit être le plus aiguisé possible, puisqu’il doit être à même de détecter les éventuels problèmes afin de les résoudre avant même qu’ils n’apparaissent.